Les Patriots écrasent de faibles Texans

brissett

Pour leur troisième match de la saison, les Patriots affrontaient à domicile les Texans. Après la blessure à l’épaule de Jimmy Garoppolo face aux Dolphins, Jacoby Brissett était titulaire pour la première fois de sa très jeune carrière face à J.J. Watt et compagnie. On lui promettait l’enfer…

Les deux franchises ont été en tout point opposées lors de ce match. L’attaque de New England a déroulé son jeu pendant l’intégralité du match avec un LeGarrette Blount (24 courses, 105 yards, 2 touchdowns) des grands soirs qui a parfaitement aidé le jeune quarterback. Brissett (11/19, 103 yards + 8 courses, 48 yards, 1 touchdown) a réussi ce qu’il a entreprit. Bill Belichick lui avait concocté un plan de jeu lui permettant de s’exprimer avec un jeu de passes courtes limitant les risques. Il marque un très beau touchdown sur une course de 27 yards à la fin du premier quart-temps.

Du côté de la défense, elle a parfaitement contenu l’attaque de Brock Osweiler (24/41, 196 yards, 1 touchdown) en les limitant à zéro point inscrit. Elle a effectué des big plays notamment Jamie Collins qui a de nouveau intercepté le quarterback adverse tout en plaquant quatorze fois.

Enfin, les unités spéciales ont été très prolifiques car elles ont provoqué et recouvert 2 fumbles par Duron Harmon et Jordan Richards sur kick-off. Cela a pu donner deux très belles positions d’attaque sur le terrain à Brissett pour mener ses jeux.

Une très belle victoire de la franchise du Massachusetts malgré la blessure malvenue de Jimmy Garoppolo mais son jeune remplaçant a été très solide pour sa première titularisation dans la ligue.

Une victoire aux deux visages pour les Patriots face aux Dolphins

Miami Dolphins v New England Patriots

La victoire probante face aux Cardinals la semaine dernière devait être confirmée par les Patriots lors du second match de saison régulière face aux Dolphins à la maison.

La première mi-temps est quasiment parfaite pour les hommes de Bill Belichick. En attaque, Jimmy Garoppolo (18/27, 234 yards, 3 touchdowns) orchestre le jeu de très belle manière en offrant des passes à chacun de ses receveurs. Cela abouti donc à des touchdowns de Danny Amendola (4 réceptions, 50 yards, 2 touchdowns) par deux fois et de Martellus Bennett (5 réceptions, 114 yards, 1 touchdown). De plus, la défense est intraitable avec Ryan Tannehill (32/45, 389 yards, 2 touchdowns, 2 interceptions) qui l’intercepte une première fois par Jamie Collins puis elle force l’attaque des visiteurs à pinter quasiment tout le temps. Elle ne trouvera la faille qu’à la fin du deuxième quart-temps grâce à un field goal d’Andrew Franks (24-3 Patriots).
Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu’au moment où Kiko Alonso plaqua violemment Garoppolo et le blessa à l’épaule obligeant ce dernier à être remplacé. Jacob Brissett (6/9, 92 yards) prit donc sa place pour le reste du match juste avant la mi-temps.

Le match reprit de plus belle pour New England avec un touchdown de LeGarrette Blount (29 courses, 123 yards, 1 touchdown) portant l’avance à 28 points puis plus rien… Malgré un Brissett sans perte de balle notable la machine du Massachusetts s’arrête et laisse Miami revenir dans la rencontre. Après un nouveau field goal de Franks, Tannehill trouve deux de ses receveurs dans la end zone.  Tout d’abord Kenny Stills (2 réceptions, 39 yards, 1 touchdown), puis Jordan Cameron (5 réceptions, 49 yards, 1 touchdown) trouvent la zone de l’en-but des Patriots via les airs alors que Kenyan Drake (2 courses, 12 yards, 1 touchdown) y va par la terre (31-24 Patriots). Cependant, ils en restent là pour le match car le quarterback Floridien retombe dans ses travers en voyant une passe se faire intercepter par Duron Harmon dans sa end zone mettant fin à la rencontre sur le score de 31-24 en faveur de New England.

Malgré la victoire, les blessure de Garoppolo est une épine dans le pied des Patriots jusqu’au retour de Tom Brady pour la semaine 5.

Les Patriots remportent avec leurs tripes le match face aux Cardinals

603014698.jpg

Les absences de Tom Brady, Rob Gronkowski et Nate Solder annonçaient un match compliqué pour les Patriots.

Jimmy Garoppolo (24/33, 264 yards, 1 touchdown), titulaire pour les quatre premiers matchs de la saison, commençait son remplacement de Brady dans le désert de l’Arizona et avait la lourde tâche de mener l’attaque de New England.

Le jeune quarterback commence son match sur les chapeaux de roue en envoyant Chris Hogan (3 réceptions, 60 yards, 1 touchdown) dans la end zone pour l’ouverture du score. De plus, la défense des visiteurs force les locaux à punter dans ce premier quart-temps. Stephen Gostkowski, kicker des Patriots, ajoute trois points sur un field goal de 47 yards mais cela sera les derniers points des coéquipiers de Julian Edelman (7 réceptions, 66 yards) dans cette première mi-temps. A l’inverse, Carson Palmer (24/37, 271 yards, 2 touchdowns) trouve la faille dans la défense du Massachusetts avec une passe de touchdown pour Larry Fitzgerald (8 réceptions, 81 yards, 2 touchdowns) avant la mi-temps (10-7 Patriots).

Au retour des vestiaires, New England repart en attaque comme son premier quart-temps et après 5 minutes de drive LeGarrette Blount (22 courses, 70 yards, 1 touchdown, 1 fumble) force le passage jusqu’à l’en-but des Cardinals  pour ouvrir son compteur cette saison. Cependant, des erreurs vont pourrirent l’attaque de Garoppolo avec un fumble de ce dernier et un fumble de Blount… Cela permet aux locaux de revenir dans le match avec un touchown de David Johnson (16 courses, 89 yards, 1 touchdown) puis un nouveau touchdown de Fitzgerald sur une passe d’1 yard.
Les Patriots disposent des meilleurs joueurs de la ligue à de nombreux postes et notamment à celui de kicker où Gostkowski inscrit deux nouveaux field goals dont celui qui permet aux Patriots de repasser devant les Cardinals qui menaient au score après le touchdown (23-21 Patriots).  Son homologue d’Arizona, Chandler Catanzaro, a la victoire au bout du pied mais il loupe sa tentative de field goal à cause d’un mauvais snap.

Ainsi, les Patriots remportent leur premier match contre l’avis des différents pronostics grâce à un Jimmy Garoppolo propre pour sa première titularisation et à une défense qui a bien limité Palmer surtout en première mi-temps.

Eric Rowe débarque aux Patriots

Après l’annonce de l’effectif pour la saison à venir des Patriots, les dirigeants de la franchise ont décidé de renforcer le poste de defensive back.

D’après ESPN, New England a conclu un trade avec les Eagles. Eric Rowe vient dans le Massachusetts alors que Josh Kline va à Philadelphie. Un quatrième tour de draft pouvant devenir un troisième est également envoyé à l’équipe de Pennsylvanie.

Pour sa première saison dans la ligue, Rowe a totalisé 31 plaquages, 5 passes défendues et 1 interception en 16 matchs.

Pour le dernier match de présaison, les Patriots perdent face aux Giants

usa-today-9512735.0

Un peu plus d’une semaine avant le début de la saison régulière face aux Cardinals, les Patriots avaient un dernier match de présaison à jouer contre les Giants.

Le fait notable de cette rencontre a été la titularisation de Tom Brady pour l’ensemble de la première mi-temps. Dans le second acte, c’est Jacoby Brissett qui a géré l’attaque, Jimmy Garoppolo a été laissé au repos.

Lors de la première mi-temps, New England a réussi à mener au score grâce à un touchdown de Tom Brady (16/26, 166 yards, 1 touchdown, 1 interception) pour Keshawn Martin (2 réceptions, 16 yards, 1 touchdown).

A l’inverse, en deuxième mi-temps, Brissett (13/21, 153 yards) et ses coéquipiers n’ont inscrit que trois points grâce à un field goal de Stephen Gostkowski. New York via Ryan Nassib (16/29, 210 yards, 1 touchdown, 1 interception) et Logan Thomas (3/5, 39 yards, 1 touchdown) ont trouvé par deux fois la zone d’en-but pour pouvoir remporter ce dernier match d’avant saison 17-9.

Au final, la présaison a été positive avec 3 victoires en 4 matchs. Cela a permis de donner du temps de jeu aux remplaçants de Brady qui est suspendu pour les quatre premières rencontres de la saison régulière. De plus, les rookies se sont montrés à leur avantage et notamment Cyrus Jones.

Avec Tom Brady de retour, les Patriots enregistrent une nouvelle victoire

Patriots Panthers Football

Pour le troisième match de présaison face aux Panthers, Tom Brady était de retour sur le terrain après plusieurs mois sans jouer.

Malgré une précision quelconque au niveau de ses passes, Brady (3/9, 76 yards, 1 touchdown) a montré qu’il est encore le patron. Sur la première passe, il trouve un receveur pour un gros gain de 37 yards puis sur la seconde Chris Hogan (5 réceptions, 62 yards, 1 touchdown) marque un touchdown de 33 yards. A l’inverse, le titulaire du poste de quarterback du côté de Carolina, Cam Newton (13/29, 100 yards, 2 interceptions)  a enchainé les erreurs avec deux interceptions et moins de 50% de passes réussies.

Dans le match des remplaçants de Brady, Jacoby Brissett (9/9, 85 yards, 1 touchdown) a fait une bien meilleure impression que Jimmy Garoppolo (9/15, 57 yards) en rendant une copie impeccable agrémenté d’un touchdown alors que Garoppolo a déçu en ne réussissant qu’un seul first down sur quatre tentés.

Du côté de la défense, de nombreux gros jeux ont été joués avec notamment trois interceptions des defensive backs (McCourty, Harmon et Ryan). Durant les trois premiers quart-temps, la franchise du Massachusetts n’a encaissé qu’un seul field goal. Cependant, dans les quinze dernières minutes, les Panthers ont inscrit deux touchdowns via Joe Webb (6/17, 123 yards, 2 touchdowns) qui a trouvé Marcus Lucas (2 réceptions, 32 yards, 2 touchdowns) dans la end zone.

Au final, les Patriots gagnent leur troisième match d’affilée en présaison en autant de matchs malgré une remontée de Carolina en fin de match. Tom Brady est bien de retour et la défense semble au point pour le début de la saison régulière.

Barkevious Mingo arrive chez les Patriots à travers un échange avec les Browns

1376775839000-USP-NFL-Preseason-St-Louis-Rams-at-Cleveland-Bro

Après le départ de Bryan Stork pour les Redskins, les Patriots renforcent leur défense et notamment leur escouade de linebackers.

Selon ESPN, Barkevious Mingo prend la direction de New England dans un échange avec Cleveland (compensation non connue).

Drafté en 2013 par les Browns avec leur sixième choix de draft, il a déçu vu son potentiel. Chaque année, son total de sacks a baissé atteignant zéro la saison passée. Cependant, c’est encore un jeune joueur plein de potentiel que les Patriots récupèrent.

En 2016, Mingo a compilé 24 plaquages, 4 passes défendues et 1 interception en 16 matchs.

Au bout du suspense, les Patriots battent les Bears

20947217-standard

Les Patriots avaient idéalement débuté leur présaison avec une victoire face aux Saints lors de la semaine 1. Pour continuer leur préparation d’avant-saison, New England avait rendez-vous avec les Bears à Foxborough.

Tom Brady devait commencer la rencontre mais le futur Hall of Famer s’est entaillé la main avec un ciseau avant le match. Jimmy Garoppolo a donc pris sa place pour ce match.

Le remplaçant de Brady a de nouveau livré un match sans faute même s’il a mis du temps à se mettre en route sur le terrain. Les joueurs de Chicago prennent un superbe départ en prenant 11 points d’avance dés le premier quart-temps notamment grâce à un touchdown de Jeremy Langford (8 courses, 55 yards, 1 touchdown). Cependant, les visiteurs vont connaître un gros trou d’air de deux quart-temps permettant à leurs adversaires de revenir dans le match.
Dans le second acte, les locaux vont inscrire leurs deux touchdowns du match. Tout d’abord par l’intermédiaire de LeGarrette Blount (11 courses, 69 yards, 1 touchdown) qui trouve la faille dans la défense des Ours via une course d’un yard pour aller dans la end zone puis par Garoppolo (16/21, 181 yards, 1 touchdown) qui trouve A.J. Derby (6 réceptions, 71 yards, 1 touchdown) dans la terre promise.
Après 2 field goals de Stephen Gostkowski dans le troisème quart-temps (23-11), New England va s’endormir et laisser revenir Chicago au tableau d’affichage… Les joueurs de l’Illinois vont tout faire pour égaliser au score mais ils s’écrasent à un petit point des Patriots malgré le touchdown de B.J. Daniels (2 réceptions, 34 yards, 1 touchdown) sur une passe de Connor Shaw (4/6, 42 yards, 1 touchdown).
Tout comme Garoppolo, Jacoby Brissett (9/13, 87 yards) n’a pas commis d’erreur mais a eu du mal à concrétiser les temps forts de son attaque. Enfin, Cyrus Jones a de nouveau montré ses qualités de playmaker avec une nouvelle interception.

Avec un Jimmy Garoppolo solide, les Patriots gagnent face aux Saints en présaison

Jimmy Garoppolo

Le football est de retour après de longs mois d’absence et les joueurs avaient à coeur de fouler de nouveau les pelouses.

Tom Brady sera absent pour les quatre premiers matchs de saison régulière et donc Jimmy Garoppolo se devait de nous rassurer avec ce premier match de présaison face aux Saints.

New England remporte le match face à New Orleans sur le score de 34-22 grâce à des gros jeux défensifs, un jeu au sol solide et des quarterbacks sans faute.

Défensivement, Jamie Collins a marqué un touchdown sur une interception retournée pour 43 yards. Cre’von LeBlanc (rookie non drafté) a également intercepté une passe. Qui plus est, Trey Flowers et Cyrus Jones ont recouvert deux fumbles.
Au niveau de l’attaque et de son jeu terrestre, Tyler Gaffney (9 courses, 64 yards, 1 touchdown) et LeGarrette Blount (9 courses, 20 yards, 1 touchdown). Gaffney a joué une belle rencontre pour son retour après sa grave blessure?
Enfin, au niveau aérien, Garoppolo (11/18, 168 yards) a joué l’ensemble de la première mi-temps sans commettre d’erreurs et il a su mener son attaque. Jacoby Brissett (7/13, 63 yards) a également eu du temps de jeu et a été intéressant dans sa gestion de l’attaque sans avoir d’interceptions lui aussi.

Pour un premier match de présaison, les rookies ont été intéressants avec de belles actions et des statistiques complètes comme Cyrus Jones ou Malcolm Mitchell (4 réceptions, 55 yards) malgré sa blessure. Une bonne entame de présaison pour l’ensemble des Patriots qui laisse présager une belle suite.

 

Deux nouveaux joueurs chez les Patriots

usa-today-8039269.0

Quelques jours avant le début du camp d’entrainement des Patriots, les dirigeants ont décidé d’ajouter deux nouveaux joueurs à l’effectif.

C’est la franchise du Massachusetts qui a annoncé elle-même les deux signatures.
Ainsi, Vinnie Sunseri et Kyler Kerbyson rejoignent New England.

Sunseri est un défensive back drafté en 2014 au cinquième tour par les Saints. Il a joué 9 matchs pour New Orleans en 2014 avant de se blesser à l’épaule. En 2015, il s’est de nouveau blessé (genou) entraînant son éviction de la franchise.

Pour Kerbyson, c’est un rookie sortant de l’université de Tennessee qui n’a pas été drafté  lors de la dernière draft. C’est un joueur polyvalent car il a évolué au poste de tackle et de guard gauche jouant donc des deux côtés du terrain.

Maintenant, ils sont 89 joueurs dans l’effectif des Patriots.